• © Fédérique Plas

    • Jeanne Alechinsky

    • Comédienne et danseuse, Jeanne est née à Paris en 1982 et ne l’a jamais quittée. Pour elle, danser, c’est manifester le lien. Avec la danse, elle aime se glisser sous le tonus du monde pour convoquer des parts d’elle-même qu’elle ne connaît pas encore, et ainsi œuvrer à rendre réelle la magie de l’amalgame avec l’autre, humain, végétal, animal ou minéral. Que ce soit en collectif ou en solitaire, Jeanne galope sur les crêtes des trous noirs, écrit, et assiste parfois d’autres artistes dans leurs chemins (administration, assistanat à la mise en scène, édition).

    • © Fédérique Plas

    • Odelia B.

    • Odelia va bientôt obtenir sa licence en études théâtrales à Paris 8. Artiste. Cuisinière. Trilingue. Rêveuse. Curieuse. Née et élevée à Jérusalem. Passionnée par le corps, par le mouvement. Passionnée par le cinéma. Par la quantité infinie des couleurs. Par le geste. Par les animaux et l'animalité. Passionnée par la quantité infinie des questions.

    • © Fédérique Plas

    • Lorenz Jack Chaillat

    • Lorenz Jack Chaillat arrive au monde sous le soleil radieux de Manille. Aux origines philippine et mexicaine, c’est finalement courant de l’automne 1994 qu’il débarque comme un indien dans la ville chez ses grand-parents paternels à Bordeaux. La salle de bain et le jardin deviennent ses aires de jeu et de danse préférés. Des mercredis entiers à répéter et imiter devant sa grand-mère - première fan invétérée - les chorégraphies des Spice Girls, des Worlds Apart mais surtout des très regrettés S Club 7 ! Curateur de formation, spécialisé dans les gender studies, actuellement agent de tourisme (mais plus pour longtemps) au célèbre et pas trop “has been” musée Grévin, il est loin d’être à l’image des stars figées et immobiles en cire qui l’habitent, mais bel et bien un danseur électrique passionné par le corps, les corps à corps et le corps en collectif.

      Son Instagram

    • © Fédérique Plas

    • Aïko Cortés

    • Petite brune qui gravite sur la planète Terre, Aïko est née à Trévise, Italie, a grandi à Santiago du Chili et devient adulte en France. Ses racines japonaises tirent fort et la poussent à apprendre sa culture, que ce soit à travers la langue ou dans l’univers de la pâtisserie japonaise, où elle travaille actuellement. En parallèle, elle dessine portraits, animaux et plantes, illustre et donne des conférences sur l’art contemporain. La danse contemporaine devient une passion depuis quelques années. Elle expérimente comme une batterie, rythme et énergie, se réveiller en elle.

      Son Instagram

    • © Fédérique Plas

    • Elisa Denève

    • Tombée dans le maroilles quand elle était petite, Elisa a grandi avec le ciel gris du Nord de la France. Ce qui lui plait : illustrer ce qui l’entoure mais surtout dessiner des corps bien dodus en modèle vivant. Du tutu au body moulant en passant par le jogging-basket, Élisa est passée par tous les styles et en a assumé les conséquences vestimentaires.

      www.behance.net/elisadeneve

    • © Fédérique Plas

    • Julien Deransy

    • Julien est architecte de formation, artiste et curateur d’événements artistiques en France et sur le web. Aujourd’hui il performe danse et chorégraphie. Une lointaine origine localisée dans les ghettos de Pologne, il est né dans les Hauts de France et a habité au Portugal pour devenir parisien depuis bientôt 10 ans. Julien n'a plus beaucoup de cheveux mais porte beaucoup de casquettes, dont celles de barman et de vendeur de jouets. Ca lui permet de boucler les fins de mois et surtout de danser. Danser. C'est un coup de foudre pour un garçon qui l'a amené vers la danse, l'amour quoi.

      Son Instagram

    • © Fédérique Plas

    • Doriane Hugues

    • Jusqu’à très récemment, Doriane n’a eu de rapport avec son corps en mouvement que dans une certaine exhibition infantile qui choqua toute sa Haute Savoie natale. Les montagnes en rient encore. Depuis qu’elle s’est rhabillée, elle n’a de cesse d’inventer de nouvelles enveloppes pour accueillir les corps des autres, qu’ils soient réels quand elle est architecte, ou personnages de fictions quand elle est décoratrice de cinéma. NB: N’avoir jamais eu d’homonyme dans sa classe lui a longtemps fait croire qu’elle était exceptionnelle comme son prénom, mais c’était avant de rejoindre Passion Passion (voir Singeon, Aiko, Nastassja, Lorenz-Jack).

      strabic.fr/Doriane-Hugues

    • © Fédérique Plas

    • Jérémy Landes

    • Cuisinier gascon, Jérémy conjugue son amour pour le métissage au fourneau comme dans sa pratique professionnelle graphique et typographique. Quand il n’est pas derrière son bureau, il canalise et exprime son énergie vitale sur son vélo ou sur la piste de danse sur laquelle il tente d’être aussi gras et collant que ses typographies et son houmous le sont. Allant chercher son inspiration partout, il mélange les genres et exprime sa créativité dans la plupart des aspects de sa vie, quitte à parfois risquer la faute de goût capillaire, vestimentaire, épicée ou humoristique, heureusement vite oubliée (espère-t-il).

      studiotriple.fr

    • © Fédérique Plas

    • François Marry

    • Chansonnier tombé du nid, Frànçois a rencontré la danse enfant aux veillées des centres aérés. Depuis 10 ans au sein de Frànçois & The Atlas Mountains, il explore expérimentations pop, rencontres musicales et chansons radiophoniques. La danse habite bien souvent ses concerts. Il prolonge les mouvements et les rencontres avec d’autres corps pour créer sur scène et ailleurs.

      www.francoisandtheatlasmountains.com

    • © Fédérique Plas

    • Alice Martins

    • Architecte et danseuse de formation, Alice crée des formes hybrides qui ont toutes en commun de questionner le corps (individu, social, politique) en relation à son contexte (environnement, architecture, normes...) et à l’autre. Au-delà des objets, installations ou des mises en mouvement des corps, elle tente de provoquer des moments à partager. À l’origine, il y a toujours l’envie spontanée de bouger un espace ou avec l’autre. Quelque chose de naïf mais vital qui commence dès l’enfance avec son frère, Adrien Martins, premier partenaire de jeu et de scène. Grandissant entre Paris et Matacães, petit village à côté de Lisbonne, elle s’est nourrie d’autres mouvements, d’autres représentations : profondément habitée par les processions et les fanfares où les corps entrent en cadence les uns avec les autres et en résonance avec les lieux.

      itisalice.com

    • © Fédérique Plas

    • Anton Moglia

    • Anton Moglia est un obsédé textuel et n'a pas peur des mots. Né sous le soleil de la cité phocéenne, il s'est récemment installé à Paris en tant que Graphiste et typographe. C'est dans des battles de breakdance qu'il commence à danser. Fun fact : Anton se nourrit de fleurs.

      moglia.fr

    • © Fédérique Plas

    • Noémie Monier

    • Noémie Monier est artiste et critique d'art. Ses recherches plastiques et son travail d'écriture s'articulent comme deux dimensions croisées de son engagement artistique. Après avoir été la moitié de PLANÈTE MIRAGE entre 2011 et 2014, elle est aujourd'hui artiste dans le cadre du duo qu'elle forme avec Magda Kachouche (duo MKNM) et critique d'art pour la revue Lechassis (rubrique "Perspective" de portraits d'artistes). Elle a fondé le collectif TURFU avec Maeva Cunci, Alexandre Da Silva, Magda Kachouche et Nina Santes en 2016. Elle vit et travaille à Paris où elle est résidente permanente au DOC, espace indépendant de production et de diffusion de la création contemporaine. Elle danse avant tout par joie et par nécessité. Mais aussi pour partager. Pour conjurer. Pour célébrer.

    • © Fédérique Plas

    • Élodie Paul

    • Élodie, venue du bassin caribéen, grandit sur l'archipel guadeloupéen. C'est là-bas qu'elle se laisse habiter par la passion de la danse puis part se frotter à la vie des grandes métropoles, curieuse de découvertes. Danseuse de formation, elle prend le chemin de l’écriture et de la réalisation. Dans la vie, elle se laisse porter par la liberté de s'exprimer dans différentes dimensions: écrire avec les mots, avec son corps, avec l'espace, pour l'image, pour le rythme et pour la mélodie. L'essentiel étant de raconter des histoires qui habitent l'imaginaire.

    • © Fédérique Plas

    • Aimée Rose Rich

    • Baroque et loufoque, Aimée-Rose apprend à marcher sur les sentiers des Pyrénées. Elle part à New York où elle écume les classes de la Merce Cunningham Dance School et de la Trisha Brown Dance Company, avant d'intégrer l'ISDAT en contemporain. De retour à Toulouse, elle poursuit sa formation avec Extension au Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse. L’amour des mots ne la quitte pas et elle étudie les Lettres modernes en parallèle de sa licence de Musique et Danse. Là, elle se lance dans la création de ses premiers soli, les Trois en un. Toujours avide de nouvelles rencontres, elle continue de créer et danser en collaborations avec d’autres artistes.

      Son Instagram

    • © Fédérique Plas

    • Anne Rousseau

    • Anne est née à Bordeaux, elle y grandit un peu, mais vite part pour les États-Unis, puis l’Espagne, avant d’élire domicile à Paris. Passée par des études de gestion interculturelle, elle rejoint une galerie d’art contemporain pendant quelques années. Elle est pour le moment collaboratrice d’une créatrice de prêt-à-porter. La danse a toujours accompagné ses pas. Enfant, on lui apprend à battre la mesure en 8 temps en cours de danse classique. Aujourd’hui elle ne peut pas monter des escaliers sans compter les marches 8 par 8. Allez savoir…

    • © Fédérique Plas

    • Singeon

    • Auteur de bande dessinée, brassé dans l'enfance par les eaux caribéennes du Diamant, il trouve dans la danse un contrepoint au travail minutieux du dessin. Il se laisse emporter par les ondes en dansant fort et tard dans la nuit. Rarement seul aux manettes, ses livres et explorations dansées sont l'occasion de rencontrer toujours plus de nouvelles personnes. Il adore ça.

      www.singeon.tumblr.com

    • © Fédérique Plas

    • Nastassja Swierczynski

    • Nastassja, pas Anastassja, sans A mais avec trois S. Danse dans les nuits de Paris, de Montreuil et de son ancien pays: l'Allemagne. En dansant elle rencontre: ses futurs amies, son amoureux, quelques fumisteries et désormais le groupe Passion Passion. L'ironie cruelle de la vie : vouloir faire corps commun alors que l’on travaille seul derrière l'ordinateur. Elle a dû performer au moins devant 3 milliards de pixels tant ses après-midi de jeunesse ont consisté à bien reproduire des chorés télé, TLC et Salt N Pepa entre autres. À l’époque les grands gigotaient, l’écran chaloupait. Maintenant vient son tour.

    • © Fédérique Plas

    • Camille Victorine

    • Camille n’est pas née en Italie ni en Slovaquie comme ses grands-parents mais bien dans le Nord où ils se sont rencontrés. Petite, elle aime autant la danse classique que son frère aime lui faire des clés de bras. Isolée musicalement par l’écoute transie et exclusive de metal extrême, Camille s’ouvre pourtant au monde par la danse, toutes les danses, mêmes les plus improbables et les plus ugly. Sa joie de danser n’aurait d’égal que son amour du pogo peut-être. Elle est agent artistique parce qu’elle pense que les gens qui sont doués méritent d’en vivre, tatouée parce qu’elle trouve que c’est beau, excessive parce qu’on s’ennuie déjà assez comme ça.

      lecrime.com

Passion Passion

Passion Passion est un groupe de vingt personnes qui ne se connaissaient pas, ou peu. De leur rencontre est née une urgence de danser ensemble. Elles partagent toutes le besoin d’occuper des espaces, de les traverser, de les vivre et de les mettre en mouvement par leurs corps.

Passion Passion réunit artistes, danseur·se·s, designers, musicien·ne·s, graphistes, comédien·ne·s, architectes, agents artistiques, dessinateur·rice·s, réalisateur·rice·s... Bien souvent, il·elle·s conjuguent plusieurs métiers-métiers. Venant d’horizons créatifs différents et emmené·e·s par la chorégraphe Alice Martins, il·elle·s mettent en jeu leurs corps en collectif, se confrontent, s’apprivoisent pour créer un langage commun.

Passion Passion met en action le corps social et individuel. Au-delà du groupe, chacun·e d’entre eux·elles avec leurs trajectoires, leurs histoires, leurs corps se racontent et donnent à voir une pluralité de personnalités et de dialogues possibles. Le temps d’un mouvement partagé, il·elle·s deviennent poreux et s’ancrent dans l’espace qu’il·elle·s habitent. Passion Passion saisit un temps et un espace avec son corps.

Leur première expérience fondatrice se réalise sur la scène de la Cigale, en novembre 2017. Il·elle·s accompagnent Frànçois & the Atlas Mountains du plateau au public, jusqu’aux balcons. Très vite, il·elle·s sont invités par Henrik Vibskov pour performer lors de son défilé en janvier 2018. Passion Passion est actuellement en résidence à la Maison du Portugal (artistes associé·e·s) et en création de leur prochaine pièce TENUE.

Agenda

Crédits photographiques : Portraits par Frédérique Plas.
Site web créé par Studio Triple.
Typographies : Digestive, Amarante et IMB Plex.